6 septembre 2009 7 06 /09 /septembre /2009 21:00


Juste pour le clin d'oeil à Thomas (non pas toi).


Sais-tu danser...


L'équipe de base-ball locale.


Une bande d'écoliers amicaux croisés alors que j'attendais le train pour Miyajima-guchi (la ville côtière d'où on embarque pour se rendre sur l'île de Miyajima, ou Itsukushima).



Des sculptures pas du tout flippantes.


Une des premières images qu'on a de l'île, avec son torii caractéristique.


Comme à Nara, beaucoup de cerfs et de biches.


Une jeune cerf qui commence son BEP pickpocket (je ne plaisante pas, ces bestioles, nourries par l'homme à longueur d'année n'ont absolument pas peur d'eux et sont même prêts à harceler les touristes pour un peu de bouffe).


Le torii susmentionné, planté dans la vase, se retrouve au milieu des flots à marée haute.







Quelques vues du sanctuaire d'Itsukushima qui à lui aussi les pieds dans l'eau. Le torii servait autrefois de porte d'entrée à ce sanctuaire, lors des cérémonies on passait sous celui-ci en barque pour y accéder. Il se peut que ce soit toujours le cas aujourd'hui à certaines occasions.




Début de ce qui devait n'être qu'une petite balade le long de la côte et qui s'est transformée en randonnée.



Une plage top-moumoute sur laquelle j'ai pu retourner cet été pour m'y baigner.


Là où le touriste organisé pense à demander un plan en anglais à l'office de tourisme de l'île, le touriste optimiste part à l'arrache en espérant pouvoir compter sur la légendaire amabilité des Japonais et sur les cartes (pas gaijin-friendly pour le coup) présentes dans la plupart des lieux touristiques.


Série de photos autour du temple Okunoin, perdu dans la montagne et totalement désert.




En vidéo.


Partager cet article

Repost 0
Published by nestorpoulpo - dans voyage
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Catégories