12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 05:19

Valerie-Pecresse.jpg

 

«[Avant la crise], à l’été 2008, le gouvernement prévoyait un déficit à 1,7% pour 2009. C’est la preuve que, sans la crise, nous aurions eu un déficit très limité.»

Valérie Pécresse (ministre du Budget)

 

Traduction : "On y est pour rien, c'est la méchante crise qui nous chie dans les bottes". Habile variante de "C'est pas not' faute, c'est celle des socialistes et des 35 heures". Bref, une manière extrêmement mature de faire face à ses responsabilités. Et lorsque les foutaises explications ministérielles sont en plus relayées par la presse maison, c'est deux fois plus de rigolade à la clef.

 

Source : la rubrique désintox de libé, qui vient d'ouvrir son blog. (dans le même genre, autre tentative d'enfumage, présidentiel cette fois-ci.

Partager cet article

Repost 0
Published by nestorpoulpo - dans Citation
commenter cet article

commentaires

Présentation

Recherche

Pages

Catégories